Vers chez les enfants

SANTÉ ENFANT : LE GRAND RETOUR DES VERS !
 
Votre enfant est agité, irrité, il dort mal et semble anormalement fatigué ? Avant de courir chez le médecin, pourquoi ne pas, dans un premier temps, vérifier qu'il n'est pas infecté par les oxyures ? Ces « vers » minuscules connaissent une recrudescence à la rentrée scolaire et peuvent se propager à toute la famille. La solution : un traitement et des mesures d'hygiène strictes.
 
 
Autrefois, on disait les vers, confondant dans un même élan les oxyures et les ascaris.
Les grands-mères préconisaient des vermifuges à chaque saison de lune. Le rituel s'est perpétué. Les oxyures sont toujours présents : une étude anglaise* estime qu'avant l'âge de dix ans, un enfant a 40 % de risque d'être infesté.
 
Oxyures : pourquoi à la rentrée ?
La principale raison provient du fait du retour des jeunes enfants à la vie en collectivité et des ablutions moins permanentes qu'en vacances. Les oxyures ont en effet le pouvoir de se transmettre de l'un à l'autre avec une vitesse qui ne laisse à l'abri ni les enfants de la classe, ni ceux de la fratrie et qui n'épargne pas davantage les adultes en contact avec eux. Par les vêtements, le linge de toilette, draps et jouets souillés, les oxyures se transmettent à toute la famille ou à la collectivité, adultes y compris. Les conséquences sur la santé physique et psychique des enfants, qui ne sont pas négligeables, voudraient que l'on s'en alerte davantage.
 
Les principaux symptômes
Ils ne sont pas simples à identifier, c'est pourquoi vous devez être vigilants :
 
Si votre enfant a du mal à s'endormir ou s'il est irritable, vous aurez plutôt tendance à incriminer des difficultés psychologiques liées à l'anxiété de la rentrée.
S'il a des démangeaisons anales, qui est typique de l'infestation par les oxyures, ce n'est pas toujours facile à remarquer.
S'il a des douleurs abdominales et des troubles du transit tels que des diarrhées ou selles pâteuses, cela devrait vous alerter. Les symptômes peuvent disparaître puis récidiver. Cela veut dire qu'une seconde vague d'oxyures est de nouveau à l'oeuvre. L'infestation par les oxyures peut aussi dégénérer vers des conséquences encore plus désagréables : chez les petites filles, les oxyures peuvent infiltrer l'appareil génital et entraîner des vulvo-vaginites et des cystites.
 
Comment s'en débarrasser ?
Le traitement très simple ne doit pas faire perdre de vue l'essentiel : quand un enfant est atteint, il y a fort à parier que les enfants de la fratrie et leurs parents puissent être porteurs d'oxyures alors même qu'ils ne ressentent encore aucun trouble. Le traitement de toute la famille permet d'éliminer les vers adultes qui peuvent s'être développés dans leur intestin, avant que les femelles ne pondent leurs oeufs.
 
Les mesures d'hygiène à respecter
Pour éviter la transmission ou l'auto-infection :
 
couper les ongles très ras,
laver très soigneusement les mains, en particulier avant chaque repas et après être allé aux toilettes,
faire porter à l'enfant un pyjama fermé qui lui évite de se gratter.
Le traitement doit être administré à tous les membres de la famille en même temps, et ce jour-là il est recommandé de ne pas marcher pieds nus et de procéder à un nettoyage soigneux des sols, de préférence à l'aspirateur. Tout le linge de toilette et tous les draps doivent être changés et lavés (sans les secouer pour éviter l'inhalation des oeufs), ainsi que tous les textiles, pyjamas, vêtements, doudous et peluches que l'enfant ou ses frères et soeurs auront pu manipuler.
 
Des soins spécifiques en pharmacie
Les médicaments antihelminthiques, en réduisant chez le parasite la libération de médiateurs neuromusculaires et l'absorption de glucose, entraînent l'immobilisation des oxyures. Ils sont alors éliminés, morts, dans les selles. Votre pharmacien vous conseillera des suspensions buvables ou des comprimés contenant des principes actifs de la famille des benzimidazolés.
 
Mais alors que certains produits nécessitent une posologie à calculer en fonction de l'âge et du poids des patients, d'autres proposent dans le traitement de l'oxyurose une posologie simple et unique pour l'adulte et l'enfant. Une seule prise d'une seule cuillère à café, ou d'un comprimé, suffit à se débarrasser des vers adultes.

3 votes. Moyenne 3.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site